· 

Manga Dax, Japanonymes et Les Aventuriales 2018

Bonjour à tous.tes, Onironautes !

Ça y est, l'association amorce son nouveau virage, un peu à tâtons, mais contrôlé quand même. Pour la rentrée de septembre, nous avons participé à 3 conventions coup sur coup. Ça n'a pas été facile pour moi, je suis tombée malade au milieu et nous avons roulé plus de 2000 km en peu de temps. Mais on l'a fait. Il ne nous reste quasiment plus de badges, mais nous avons pas mal d'illustrations sur les bras encore. L'espace dédié à Orbesonge prend de plus en plus de place et nous en sommes ravis ! Je commence avec la première sortie : Manga Dax ♥

 

Manga Dax 2018

Cinquième venue consécutive pour l'association, qui fête par ailleurs son anniversaire à cette occasion ! Eh oui, 5 ans déjà, le temps passe vite et en même temps, tant de chemin a été fait depuis notre première virée dans le paradis de Jérôme Hirel, le président de Manga Dax. C'est vraiment pour nous la MEILLEURE convention de l'année, celle qu'on ne raterait pour rien au monde, celle qui est "chez nous". Nous sommes un peu gênés d'être de plus en plus hors thème au fur et à mesure de notre évolution, même chose pour tous les salons dédiés à la culture nippone... Nous espérons que ça ne posera pas trop de problèmes. En attendant, on profite à fond de la chance de pouvoir participer, car il n'y a vraiment rien à jeter, que ce soit en termes d'organisation, de trajet, de fréquentation et d'ambiance. Je vous ai déjà dit que c'était la meilleure convention du sud-ouest et accessoirement notre préférée entre toutes ? Ha ha.

 

Cette fois, nous étions aux arènes de Pontonx-sur-l'Adour. Un lieu tout neuf, où on a été maintenus à 24°C tout le week-end, installés idéalement devant les gradins, avec une belle vue sur la scène (dont le son a été super bien géré). On peut parler sans hurler à Manga Dax, et ça, ce n'est pas du luxe quand on veut présenter un univers. Le montage/démontage du stand s'est fait confortablement (on a eu juste un peu de mal à trouver la zone pour décharger, mais maintenant qu'on connait, ça ira bien mieux).

 

Niveau équipe, je me suis occupée des portraits allégoriques, pendant que Mercantille et Bé Nito géraient le stand. Première fois pour ce dernier, nous l'avons formé à la tenue du stand et c'était cool d'être tous les trois, même si le stand était plus petit que les années précédentes (pour tester : en effet, je vous avais dit en juillet que nous allions avoir moins de moyens pour payer nos stands, du coup, nous ne pourrons plus amener la tonnelle). Aoi Milk avait son propre stand, avec Raxa à ses côtés, qui se lance en solo. Ceux qui avaient la chance d'être là ont pu la voir pour la première fois dans son costume onirique ! On a revu quelques copains, entre autres la belle Kalie Ahkoie, qui participe régulièrement à notre challenge mensuel « Galerie Onirique » et la team Magamotaku avec laquelle nous sommes allés manger le samedi soir. Une soirée mémorable. Nous avons aussi rencontré l'excellent créateur des Torches D'Arkylon, Michaël Almodovar, et vous devriez vous pencher sur son manga si vous ne connaissez pas encore ;) Nous avons revu des habitués avec beaucoup de plaisir et nous avons hâte d'être l'année prochaine pour retrouver tout le monde !

 

Japanonymes 2018

Cette fois, nous sommes allés à La Japanonymes pour y conduire notre Youtubeur préféré : MisterFlech, qui a été invité à participer. Le salon s'est déroulé dans un autre lieu que celui que nous avions connu à Nîmes, à savoir le parc des expositions et non plus le stade des Costières. Le hangar est beaucoup plus grand du coup, même si la moitié a été inutilisée pour cause de moyens manquants et d'édition "test". Arcaël m'a rejointe pour tenir le stand ce week-end-là. L'installation a été longue et difficile, car nous avons dû changer d'emplacement. Nous avons mangé tard, mais étions de bonne humeur tout de même. Nous avons retrouvé nos chers organisateurs, Julie (la présidente) et David de Fokuza accompagné de la très efficace et adorable Pandagraphe. Ils ont pris soin de nous pour l'hôtel et le repas que nous avons pris tous ensemble le vendredi soir. Nous avons eu droit à un shooting de nos costumes le dimanche, ainsi que le petit-déj’ sur le stand : le top ♥

Le premier jour s'est plutôt bien passé, j'ai beaucoup dessiné et Arcaël a vendu plusieurs Prologues. La fréquentation n'a pas été extraordinaire, mais cela s'explique par une communication de l'événement qui manquait un peu de force. Aussi, nous avons eu extrêmement chaud dans le hangar (pas au point de Japaniort, mais assez pour ne pas être bien tout le week-end...). Nous avons retrouvé Michaël Almodovar, c'était vraiment rigolo de se suivre ainsi à deux conventions aussi éloignées géographiquement ! Nous avons rencontré aussi le sympathique Roi du Vecteur, à côté de nous, qui nous a envoyé une nouvelle bénévole illustratrice qui s'appelle Holicdraw. Nous avons hâte de vous présenter son travail, elle est très talentueuse. Le dimanche, nous nous sommes plutôt ennuyés, et n'avons quasiment rien vendu, en plus de souffrir vraiment de la chaleur. Heureusement, être avec nos amis par moment a largement compensé ce dimanche difficile. Nous sommes rentrés le lundi tranquillement, parés pour le week-end suivant à Ménétrol !

Les Aventuriales

Au dernier moment (au mois d'août), nous avons été contactés par Les Aventuriales pour participer à l'événement prévu le 29 et 30 septembre. Au départ, nous étions enjoués par l'affiche, les invités, le fait de retrouver notre Community Manager sur place, Zorume, ainsi que notre ami Jérôme de L'Atelier de Forgeciel, et surtout, tester notre premier salon du livre.

Nous avons pris un emplacement extérieur pour sortir le grand jeu (la tonnelle, le décor, bref, tout pour l'immersion totale en Orbesonge) et le samedi matin nous avons déployé le stand comme d'habitude. C'est là que nous avons commencé à déchanter... Il a fait très froid et nous n'avons pas eu beaucoup de fréquentations à l'extérieur. Nous avons tout de même réussi à intéresser quelques personnes sur nos travaux, mais cela ne nous a pas empêchés de tomber malades nous obligeant à plier bagage et à rentrer plus tôt que prévu. Nous ne referons plus autant de kilomètres sans en savoir plus dorénavant.

 

○ ○ ○

 

Merci de m’avoir lue, rendez-vous en 2019 pour les futures sorties ! En attendant, l'association travaille sur de nombreux projets et nous accueillons de nouvelles recrues régulièrement (peut-être s'en cache-t-il d'autres parmi vous ?)

 

Que règne le rêve, matelots !