Coups de cœur de la Team #2

Par Aoi Milk

Bienvenue à tous.

Puis, place à notre nouveau concept, le SUPER SMASH MOVIE qui consiste à se battre entre onironautes pour défendre ou descendre un film visionné ensemble ! Ferez-vous partie de la Team POUR ou de la Team CONTRE ? Pas de neutralité possible ! Vous pouvez retrouver le premier round ici.
En vous souhaitant une bonne lecture.

 

Roman


Les messagers des vents

Clélie Avit

 
Clowserenes : Fuir, rester sur le qui-vive, son arc à la main, c’est le quotidien d’Eriana. Dans sa course éperdue, elle va pourtant croiser la route de Setrian. Le jeune messager des Vents doit l’initier à un terrible secret : sa communauté est menacée par une prophétie et seule une jeune femme bien particulière pourra la sauver. Mais Eriana hésite à lui faire confiance. Et si les prophètes avaient eu tort…

 

Voilà un petit préambule a une histoire pleine de rebondissements, dans un univers fantastique, où la “magie” est utilisée de manière très … spirituelle. Eriana, une jeune femme aux cheveux bleus et aux yeux verts, va, sans se rendre compte, réaliser son rêve depuis toute jeune : découvrir qui elle est, ainsi que son passé. Mais cela va aussi la conduire dans une quête épique, à la découverte de l’inconnu.

Druide

Olivier Peru

 

Eimiel : Les druides règnent sur une forêt primordiale et sacrée sise au coeur du monde. Détenteurs d’une sagesse millénaire, ils sont les gardiens du Pacte Ancien, dont le respect garantit la paix entre les peuples. Mais un crime de sang d’une violence inouïe met en péril le fragile échiquier politique des royaumes du Nord. Le druide Obrigan, aidé de ses deux apprentis, ne dispose que de vingt et un jours, pas un de plus, pour élucider les circonstances du drame, faute de quoi une guerre totale éclatera. Et tandis que le compte à rebours tourne, chaque lune apporte son lot de nouveaux cadavres, l’entrainant toujours plus loin dans l’horreur…

 

Un roman haletant qui commence telle une enquête policière et qui finit en véritable thriller fantasy où se mêlent magie, noirs secrets, trahison et mort violente. Vous ne sortirez pas indemne de ce voyage au coeur de la Forêt sacrée.

 

Cartographie des nuages

David Mitchell

 

Mercantille : Adam Ewing est un homme de loi américain, embarqué à bord d'une goélette partie de Nouvelle-Zélande et faisant route vers San Francisco, sa ville natale. Il n'a rien à voir avec Robert Frobisher, lequel, un siècle plus tard, se met au service d'un compositeur génial pour échapper à ses créanciers. Ni l'un ni l'autre ne peuvent connaître Luisa Rey, une journaliste d'investigation sur la piste d'un complot nucléaire, dans la Californie des années 70. Ou Sonmi~451, un clone condamné à mort par un État situé dans le futur. Pourtant, si l'espace et le temps les séparent, tous ces êtres participent d'un destin commun, dont la signification se révèle peu à peu. Chaque vie est l'écho d'une autre et revient sans cesse, telle une phrase musicale qui se répéterait au fil d'innombrables variations.

 

Ce roman est un pur plaisir à lire puisque nous suivons les aventures de 6 personnages différents dans des époques différentes. Chacun son style, chacun sa personnalité, chacun son histoire. Le film “Cloud Atlas” des soeurs Wachowski est d’ailleurs basé sur ce livre. Les deux sont excellents, à lire et/ou à voir d’urgence ;)

Des fleurs pour Algernon

Daniel Keyes

 

Kashmyr : Charlie Gordon, un jeune homme souffrant d'un retard mental, gagne sa vie comme apprenti dans une boulangerie. Il suit parallèlement des cours de lecture et d'écriture à l'université Beekman avec Miss Kinnian. Un jour, il est convoqué par le Dr Strauss et le Pr Nemur qui lui proposent de subir une opération du cerveau qui doit permettre de démultiplier ses facultés mentales. L'intervention ayant réussi avec la souris de laboratoire dénommée Algernon, les deux scientifiques pensent être prêts à passer au stade de l'expérimentation humaine. Charlie redécouvre alors le monde sous un regard nouveau, réalisant que celui-ci est bien souvent cruel. Il continue toutefois son apprentissage de la vie, jusqu'au jour où Algernon montre des signes inquiétants de dégénérescence .”

 

Ce livre m'a beaucoup marquée. Il est empreint d'une beauté naïve et d'une force, que je trouve bouleversante. L'univers fragile de Charlie qui est bousculé par la réalité, s'érode de plus en plus à son contact et au fil de l'histoire. On suit tout son apprentissage, ses désillusions, son émerveillement... qui viennent à se ternir à mesure que son intelligence augmente, et que sa différence l'écarte à nouveau de son entourage. Car Charlie apprend tout trop vite, sans avoir le temps de mûrir ses réflexions vis-à-vis de ce qu'il comprend. Et cela le rend amer, le retranche dans la colère. Je pense qu'il y a de belles leçons à tirer de cet ouvrage, notamment sur l'acceptation et la différence, mais aussi sur la vision que l'on porte sur la vie et sur les gens. Je recommande chaudement ce livre, qui de plus est rapide à lire et de taille raisonnable.

Jeu vidéo


Syberia

Développé par Microïds & Tetraedge Games conçu par Benoît Sokal

 

Aoi : Kate Walker, avocate newyorkaise, se rend dans le petit village alpin de Valadilène afin de faire ratifier le contrat de rachat de l’usine d’automate de la Famille Voralberg dont la fille, seule héritière connue à ce jour est décédée. Cependant on parle d’un héritier, son frère Hans, qui aurait disparu en Europe de l’Est. Dernier obstacle à cette vente Kate va devoir suivre les traces de ce dernier pour accomplir sa mission. On parle de mammouth et d’une contrée lointaine appelé Syberia qui obnubilait enfant. Le voyage va être long et notre héroïne ira de surprise en surprise.

 

Ce point’n click est juste magnifique. Visuellement et scénaristiquement parlant. Notre héroïne à la vie très terre à terre, coincée dans son traintrain quotidien va se trouver à vivre toutes sortes de péripéties dans des lieux dont elle ne soupçonnait pas l’existence. Rien que l’arrivée avec la découverte des usines Voralberg et de ses automates installe cette atmosphère intrigante et magique qui pousse à l’aventure. Elle et les autres personnages sont très attachants. Notamment Oscar notre compagnon de route et les histoires qui s’entremêlent sont vraiment touchantes et intéressantes. Le jeu comporte quelques énigmes qui vont mériter des recherches. Le graphisme… le jeu sorti en 2004 est très beau. Il n’a pas énormément vieilli et on apprécie le voyage.

Manga


Tales of Demons and Gods

Mad Snail

 

Keep : Dans un monde où l’Humanité a été en partie décimée par des créatures surpuissantes, la ville de Glory City a survécu à “l’Âge sombre”, grâce à son emplacement protégé, et a développé un système de castes sociales récompensant les familles où naissent de puissants combattants et invocateurs.

 Nie Li est mort après avoir assisté à la chute de la ville, la mort de ses proches et après avoir parcouru le vaste monde. Il a alors la chance de revenir à ses treize ans, avant la terrible tragédie. Nie Li est redevenu faible mais il a gardé l’immense savoir qu’il a accumulé au cours de son ancienne vie, il n’a plus qu’un but en tête : empêcher Glory City de tomber !

 

Ce manga est un immense coup de coeur personnel ! Il revisite le concept du héros cheaté d’une manière que je trouve très réussie. Je ne peux que vous le recommander chaudement. Petite précision : il n’est pas licencié en France et n’est donc lisible qu’en scan.


! super smash movies !

Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)

Team POUR

Clowserenes : Un film vraiment bien, l’humour fonctionne, et le côté épique aussi. C’était une des principales “voie” que ce film voulait surement emprunter et ça marche très bien, on est pris dans les batailles, combats, etc. Et en même temps les personnages sont à la fois drôles et sérieux.

 

Linelana : Personnellement, j’ai adoré ce Volume 2 ! Bien plus rythmé que le Premier opus, avec de meilleures musiques (à réécouter sur Youtube sans modération), une action délirante et de l’humour à profusion ! On en redemande !

S’il y a toujours cette ambiance particulière « no complex » que prône la saga, on retrouve aussi cette touche de charme avec les retrouvailles tant attendues de StarLord et de son père, mais aussi l’approfondissement des liens entre les protagonistes. De l’action est au programme comme dans tout bon Marvel, mais bien dosé cette fois-ci avec un final époustouflant tant qu’en visuel qu’en émotion ! Je vous le recommande pour les fans de Science-fiction et de Marvel :)

Team CONTRE

TekTerry : Moi qui étais très surpris de cette curiosité de 2014 qu’ont été les Gardiens de la Galaxie, le 2ème m’a plutôt laissé un sentiment mitigé, ou devrais-je plutôt dire, décevant ! Et ce, malgré une réalisation des plus bluffantes, des inspirations jeux vidéo plutôt assumées et des personnages qui gardent leur charme. Le film m’a laissé sur ma faim en surdosant l’humour des personnages (disputes par ici, punchlines par là) qui comparé au 1er film, n’était pas ajusté comme il fallait. Ce 2nd volet n’a aucune retenue et en balance beaucoup trop, sans compter les sous-intrigues trop nombreuses et sous-exploitées. On a là un film qui n’a aucun véritable enjeu, et encore moins un fil rouge. Une chose qui m’a laissé aussi sur ma faim, c’est la relation père-fils de Quill et son père qui honnêtement tient sur un post-it et prend la majorité du film, alors que la relation entre Quill et Yondu avait plus d’émotions et de consistance et n’a pas été vraiment exploitée. (On n'aurait pas refusé des flashback avec Quill jeune et Yondu qui l'entraîne pour devenir ce qu’il est !) Au final, ce film me rappelle pourquoi je n’adhère pas au MCU. Films de 2h40 avec aucun enjeu, univers du MCU qui stagne encore et encore (où est Thanos ?) et comme toutes les suites de cet univers, un film qui ne surpasse pas son modèle d’origine et reste juste un divertissement, mais pas marquant. Oubliable pour moi. Dommage.



N’hésitez pas à nous partager vos propres coups de cœur !
Bonne lecture à tous.

Écrire commentaire

Commentaires : 0