Japan Expo Sud : le froid au rendez-vous

Voilà, la team Orbesonge s’est dirigée vers sa première Japan Expo pour voir ce que cela pouvait bien donner ! L’exercice nous a donné un avant goût de la future Japan Expo de Paris, qui sera décisive pour l’association. En effet, si cette dernière ne fonctionne pas, Orbesonge restera fidèle aux petites et moyennes conventions uniquement. Nous ne souhaitons pas y laisser des plumes ! Penchons-nous maintenant sur cette vague (plutôt glaciale malgré le soleil hivernal) qui nous a emporté bien loin de chez nous, à Marseille !

 

Revenons au départ avant d’entrer dans le vif du sujet. Cette fois-ci, nous sommes partis le jeudi soir à 17h30, pour 6 heures toutes rondes de route, armés de notre nouveau GPS. Il n’y avait pas Arcaël dans le premier voyage. Chacun a conduit 2 heures et c’est à 23h45 que nous sommes arrivés à bon port. Marseille est une ville extrêmement étrange, avec son port et son autoroute intérieure, ses passerelles à 20 mètres du sol et son ambiance à la fois futuriste et antique. Après cette forte impression laissées par les lieux, nous nous sommes vite rendus compte que la conduite avec notre fourgon et nos bonnes manières allait être compromise. Blue considère maintenant Marseille comme étant la ville française la plus dangereuse question circulation routière tant elle s’est fait peur au volant !

 

Vendredi 6 Mars – Razzia inespérée sur le stand

 

Après un repos bien mérité (une courte nuit cela dit), nous nous sommes rendus à la convention de bon matin pour tout installer. La place du parking exposant était à 5 euros. Nous n’avons pas eu le choix car il n’y a aucune place dans Marseille pour se garer, si ce n’est sur la voie de droite… Mais pour décharger, ce parking a été idéal. L’installation du stand s’est déroulée doucement, les visiteurs sans pass ne pouvant entrer qu’à partir de 9h.

 

Nous avons changé plusieurs fois la configuration de notre stand, comme à notre habitude. Nous avons même dû nous séparer de notre présentoir tournant à badges, complètement occulté par notre tableau de Pixel Art. Ce dernier a accaparé toute l’attention des visiteurs, résultat – en une seule journée !- nous avons été dévalisé en production de pixels ! Nous ne nous y attendions pas, et impossible de refaire nos stocks aisément.

 

 En parlant de pixel, notre production exclusive contenait cette fois-ci un Oni-Link accompagné de la fée Taël, tirés de The Legend of Zelda : Majora’s Mask. Notre exclusivité est souvent choisie selon l’actualité vidéo-ludique ou geek du moment. Nous ne la produisons qu’une seule fois, et cherchons à faire de ce pixel art collector une création originale que les autres n’auraient pas fait comme nous ! Notre pack exclusif est parti le premier jour, comme à son habitude !

 

La journée s’est déroulée dans le froid mais dans la bonne humeur, avec beaucoup de monde pour un vendredi ! Blue a dessiné beaucoup tandis que les autres géraient le stand et les ventes qui allaient bon train. Malheureusement, nous avons dû retirer nos décorations car nous avons été victimes d’un des nombreux vols qu’il y a eu à Japan Expo Sud cette année : celui de la longue-vue d’Arcaël…

 

Le soir nous remballons nos affaires pour retourner à notre studio et attendre patiemment 23h15 pour aller chercher Arcaël à la gare.

 

Samedi 7 mars : Grosse ambiance

 

Ce jour-ci a été placé sous le signe de l’euphorie la plus totale.

La matinée a démarré doucement, ce qui nous a permis d’aller squatter un peu chez les copains éparpillés aux 4 coins de notre hall, chacun notre tour pour qu’on ne nous refasse pas le coup d’hier. Nous avons donc retrouvé notre chère « pika » Tenshi-go de La Mallette à Dessin, le Pr. Blackflames de l’Atelier des Flammes Noires, Elisabeth de Kultur Rock et Sorina-chan, qui était juste en face de nous, invitée du stand d’Atsunya Studio.

 

Nous avons beaucoup papoté avec nos voisins de gauche (Tsundereko Doujin et Mi-eau. ), avec leur stand de haut niveau, bien dans le thème d’une japan expo.

 

A côté de ça, nous avons bien accroché avec les visiteurs, beaucoup se sont arrêtés à notre stand pour regarder nos dessins et nous poser des questions sur Orbesonge (asso et monde des rêves) ! On ne demande que ça et c’est avec plaisir que l’on vous parle de ces sujets !

 

Enfin, Blue a eu plusieurs commandes de chibis et de badges personnalisés (à partir de 15h jusqu’à la fin). Le soir, nous avons rejoint nos amis pour aller manger avec eux et rigoler comme des porcs (comme de coutume). Puis nous avons effectué des Pixels Art en rentrant le soir, commandés par d’autres exposants car nous n’avions plus rien depuis vendredi. Autant dire que la nuit a été courte !

 

Dimanche 8 mars : Le « calme » après la tempête

 

Nous avons rendus les clef de notre hébergement assez tard, peu pressés que nous étions à attaquer cette dernière journée dans le froid. Nous savions qu’il y aurait peu de monde le dimanche, et ça n’a pas raté. Mercantille ci-dessous n’a enlevé son gilet que pour les photos et se faire dessiner par un artiste talentueux de nos amis, pro des tablettes Wacom. Le magnifique portrait qui en a résulté apparaître peut-être dans nos futures publications officielles (livre, webzine, sketchbook…) !

 

Il y a eu de très beaux cosplays devant nous, ce qui a égayé largement le week-end. Nos photos étant d’assez mauvaise qualité, nous ne les partagerons malheureusement pas cette fois. En tout cas, il y avait de l’animation de temps à autres !

 

Place au bilan de cette première fois en Japan Expo à présent !

 

  • Nous sommes particulièrement agacés d’avoir dû survivre 3 jours dans un hall où les portes n’étaient jamais fermées, sans parler de la saleté ambiante et de l’humidité qui ont abîmé nos cartes postales de présentation ! On avait de la poussière plein le nez et les cheveux à chaque fin de journée !
  • Nous avons fait de très belles rencontres, toutes ne sont pas citées ici car chacun des membres de l’asso présents à Japan Expo Sud s’est créé ses propres relations ! Notre livre d’or se remplit petit à petit de doux messages laissés par les curieux ou les fans de nos artistes. Mille merci !

 

Nous ne savons pas encore si nous retournerons à cette Japan Expo l’année prochaine. Cela dépendra des conventions que nous aurons sélectionnées parmi toutes celles que nous avons faites depuis le lancement officiel de notre asso. Restez éveillés et à très vite, pour la Geekopolis !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0