Animasia 2014, l’expérience de la foule !

Deux semaines seulement se sont écoulées depuis MangaDax, sans que nous ayons pu réellement reprendre des forces et relâcher notre cadence. Ce “début d’année” démarre sur les chapeaux de roues pour Orbesonge, et non loin de nous en plaindre, nous avons bien profité de cette situation pour rester efficaces et pouvoir proposer le plus de belles choses possibles aux visiteurs ! Nous avons donc remis à niveau nos stocks (nouveaux badges, nouveaux dessins) en l’espace de deux courtes semaines.

 

Puis est venu le vendredi soir, jour de l’installation des stands au Hangar 14. Nous nous sommes rendus sur les lieux pour faire du repérage et connaître notre emplacement. Et comparé à MangaDax, il allait falloir se serrer sur la table et bien réfléchir pour que tout rentre. Nous sommes placés à l’extrémité de la file des fanzines/illustrateurs, ce qui nous laisse un peu plus d’espace pour bouger (4 personnes sur un espace si petit, c’est pas du luxe que d’être en fin de rangée, avec un coin derrière nous pour poser les affaires !). Une fois la nappe mise et la bannière suspendue, nous repartons pour mieux revenir le lendemain, aux aurores…

 

Samedi 4 octobre

 

Samedi, 7h : Ou pas. Les exposants pouvaient arriver tôt, mais nous avons traîné un peu puisque le hangar où se déroule l’événement ne se situe qu’à 20-25 minutes en tram de chez nous. Résultat, le temps de s’apprêter et de terminer les préparatifs, nous n’arrivons que vers 9h à la convention. Nous y retrouvons Aoi-Milk, une amie artiste qui n’est malheureusement pas du tout placée à côté de nous, et discutons sommairement avec certains autres stands et quelques bénévoles de Mandora. Il fait déjà un peu chaud, malgré le calme ambiant des allées encore vides. Voici un aperçu rapide de notre stand :

 

10h : Les 1200 visiteurs ayant obtenu les préventes pénètrent dans le hangar. La journée a déjà commencé en beauté pour nous, avec l’intérêt qu’ont porté certains membres du staff de Mandora à notre stand et à nos créations ! Je m’installe pour dessiner, tandis que Mercantille se balade, Adaëth s’occupe de la caisse et Arcaël l’assiste.

 

Puis c’est au tour de tout le reste de la foule d’entrer au festival. Ce dernier a enregistré 10 000 entrées ce samedi ! Les allées grouillent de monde comme un jour de marché. Devant nous les cosplays défilent (les vip aussi, dont Dark Avenger de NOOB ou Alain Juppé, et non je n’aurais jamais cru pouvoir un jour caser ces deux noms dans la même phrase), de même que les acheteurs, qui s’arrêtent nombreux à notre stand, pour notre plus grande surprise. Le public est très différent de celui de MangaDax. Tout va très vite, il est déjà 13 heures et nous sommes en rupture de stock ! Petit instant de panique, vite calmé par la mission commando que l’on met en place d’urgence : repartir au QG pour refaire des impressions. Mais avant, il faut faire un saut au centre commercial pour acheter de nouvelles feuilles et des cartouches d’encre ! C’est en courant qu’Arcaël et moi abandonnons donc le navire pour sauver les meubles. Nous avons la chance d’habiter à proximité, autant en profiter pour réparer l’erreur d’estimation des stocks causée par notre manque d’expérience !

 

15h10. Nous sommes de retour transpirants au stand, où Mercantille et Adaëth, dans le même état que nous, essayent tant bien que mal de contenter et d’informer les visiteurs intrigués par notre groupe. Quoi qu’il en soit, nous recréons des badges derrière le stand, en direct et à la demande, ce qui ne doit pas être très fréquent dans le milieu des conventions. Pendant ce temps, j’ai des commandes de dessins à exécuter et personne n’a encore eu le temps d’avaler quelque chose (excepté un bonbon gracieusement offert par deux demoiselles rencontrées à MangaDax : merci à vous les filles <3). Nous devons tenir le coup jusqu’à 22h, et pourtant, le temps semble filer à toute vitesse.

 

20h30 : Finalement, le hangar se vide et nous obtenons le droit de partir. Nous remballons pour rentrer au plus vite chez nous, afin de rattraper notre sommeil (des rêves plein la tête) et se préparer pour le lendemain. Sera-ce aussi bondé que ce samedi ?

 

Dimanche 5 octobre

 

8h30. Nous nous dépêchons aujourd’hui pour arriver un peu plus en avance. C’est que Mercantille (et moi-même, je l’avoue) souhaitons apercevoir quelques VIP égarés. Mais surtout, nous devons entièrement repenser notre stand. Notre stock de badges est épuisé, ce qui libère de la place pour mettre en avant nos dessins et notre pack fanzine+CD.

 

Aujourd’hui, nous testons aussi un nouveau format d’impression HD : les « posters » A4 de dessins digitaux ! Il ne s’est pas passé grand chose aujourd’hui. Il y a eu moins de monde à l’étage que samedi, ce qui nous a permis de mieux observer les cosplays, et les VIP qui fendaient la foule (Omega Zell, JBX, le Joueur du Grenier) ! Nous avons pu discuter plus longuement avec les visiteurs et nos amis, et j’ai aussi pu prendre un peu de temps pour faire le tour de la convention (que je n’avais pas pu faire hier). Une nouvelle commande de dessin est tombée pour moi, tandis la journée filait plus vite que son ombre. Notre fatigue était palpable mais nous avions dans l’optique de fêter cet événement au restau le soir, ce que nous avons fait ! Le festival s’est terminé assez tôt, ce qui nous a permis d’aller nous changer avant se réunir autour d’une bonne table pour reparler de ces deux jours merveilleux.

 

Bilan :

 

L’épreuve a été rude mais tellement excitante ! L’esprit exposant nous colle à la peau et nous sommes ravis de pouvoir participer à cette aventure-là. Comment aurais-je pu savoir sinon que j’étais capable de ne pas manger le midi ? C’est quand même une expérience saisissante !

 

Nous avons eu le sentiment ce week-end d’être considérés comme des professionnels, ce qui nous a mis assez mal à l’aise, mais nous a rendu fiers de nos travaux. Est-ce grâce à notre bannière et/ou à nos tenues estampillées du logo Orbesonge ? En tout cas, malgré le monde et le côté démesuré de l’événement, nous avons quand même réussi à tisser des liens :

 

Les rencontres.

 

En plus des membres de notre asso qui nous ont rejoint de temps à autres sur le stand (Molly et MisterFlech) et nos vieilles connaissances (Aoi Milk, les camarades d’Arcaël, les amis de Mercantille ou de moi-même, les bénévoles de MangaDax ♥), nous avons pu rencontrer beaucoup de personnes avec lesquelles nous avons sympathisé :

 

○ Daenerys aka Raxa, une dessinatrice à la personnalité éclatante et étonnante, qui a aujourd’hui rejoint l’association, et ses amies Ohmwolf et Barbara.

 

○ La zombie girl qui fait peur aux enfants (comme moi), qui m’a commandé un dessin :)

 

Benjamin Blackflames, l’artisan tous cuirs venu nous voir à la toute fin de la convention de samedi, lorsque les visiteurs se sont carapatés, et qui en plus de réaliser des costumes fascinants (et de prendre des commandes pour Orbesonge ; j’ai besoin d’un tricorne digne de ce nom, si si, éwé) possède une imagination débordante et un univers bien à lui, que nous avons hâte de découvrir.

 

○ Et auprès de lui, c’est Sorina-Chan, une artiste des plus célèbres dans la communauté francophone de Deviantart, qui nous a honoré de sa présence.

 

Et c’est pour toutes ces rencontres que nous sommes heureux de participer aux conventions.

Merci pour tout, et merci à tous ! N’oubliez pas de nous donner de vos nouvelles !