MangaDax, première sortie !

La préparation

 

Nous ne parlerons pas dans cet article de comment nous en sommes arrivés à cette première convention. Sachez cependant que nous l’avons préparée en seulement 4 mois, et que bien des tuiles nous sont tombées sur le coin de la gueule ! Heureusement, nous en rions plus aujourd’hui que le contraire, l’expérience et les erreurs feront notre force de demain, chers padawans.

 

Revenons uniquement à la semaine précédant notre première convention en tant qu’exposants. Notre fanzine était prêt, mais il y a eu des soucis chez l’imprimeur (Pixartprinting). Du coup, impossible d’avoir nos stocks à temps et de vendre notre pack « fanzine + CD » comprenant les musiques originales de nos « Moi oniriques / avatar d’artistes » (que nous appelons les « Allégores » en Orbesonge) et le fanzine 0 qui pose notre univers et lesdits allégores. Il a donc fallu tout miser sur les badges, les pixels arts et les cartes postales, le tout produit par nos petites mains grâce aux investissements que chacun de nous a fait pour les beaux jours de notre asso. Le résultat a été des plus professionnels, même si nous avons passé tous les soirs de la semaine post-événement à les fabriquer à la chaîne !

« Retouche logicielle, préparation, impression, séchage, massicot, inventaire … retouche, prépa, impr, sech, massicot, inventaire… […] »

Il y a donc eu fatalement des loupés : des quatre badges pac-man, un seul a survécu… Quelques erreurs avec le papier de l’imprimante sont aussi à plaindre…

 

Heureusement que l’équipe se complétait. Une fois le stock achevé et nos portes-monnaies vidés, nous étions parés pour le décollage samedi matin. J’étais un peu anxieuse et à la fois très pressée d’être le lendemain. Nos produits allaient-ils fonctionner pour nous permettre de rentabiliser un peu nos frais ? La convention serait-elle bon enfant et les rencontres agréables ?

 

La convention – Jour 1 (Samedi 20 septembre)

 

6h10. Départ pour Dax en voiture, arrivée prévue deux heures plus tard. Arcaël est au volant, je suis son copilote et derrière se trouvent Adaëth et Mercantille. Nous avons chargé le coffre de tous les produits, de la déco, et de nos valises à cosplays et effets personnels pour la nuit à l’hôtel. Le GPS est enclenché mais la route n’est pas bien difficile.

 

8h10. Nous arrivons dans la jolie ville de Dax à l’heure prévue, et décrochons direction le supermarché pour acheter des chocolatines (sans commentaire), un carnet qui fera office de livre d’or, de la ficelle pour faire tenir notre bannière et des post-it. Les post-it sont toujours très utiles sur les stands ! Nous partons pour la convention, qui se trouve être juste à côté de notre supermarché… Mais pas de panneau pour nous indiquer le chemin. Par déduction, nous choisissons un bâtiment, puis allons garer la voiture à l’entrée afin de commencer à monter le stand. Vekkat nous rejoint à ce moment-là, et l’aventure peut enfin réellement démarrer.

 

9h30. Nous tendons notre bannière (dont je suis particulièrement fière du rendu) et investissons nos quartiers. La préparation dure une demi-heure, le temps de s’organiser. Comment disposer nos objets pour que ce soit joli ? Nous avons fait cela avec le plus grand soin, même si le lendemain la disposition a été complètement repensée. Les joies de l’apprentissage.

 

La convention s’est déroulée dans un grand gymnase, où 4000 personnes ont défilé pendant deux jours. Il a fait un peu chaud, mais à part cela, l’espace dont nous disposions était parfait. Nous avons pu discuter avec nos adorables voisins de stand assez facilement.

 

La disposition de nos cartes postales a été un problème épineux. Derrière, à côté de la bâche, nous avons accroché les posters que nous avions à vendre. Nous nous sommes rendu compte en faisant le bilan samedi soir qu’ils n’étaient pas assez visibles. L’espace entre le mur et la table était trop important et seule la bannière attirait l’œil.

 

Nous avions préparé un porte-vue dédié à la vente de dessins originaux, et d’autres faisant office de catalogues pour montrer ce que l’on a dans le ventre. Nous avons été très touchés par l’intérêt que les visiteurs ont porté à ces classeurs, ainsi que leurs commentaires. Les pixels arts, malgré leur omniprésence en convention ont beaucoup plu, en plus d’égayer le stand.

 

Par la suite, un père et son jeune fils nous ont demandé si nous pouvions leur improviser une séance de dessin, que j’ai pris en charge assez maladroitement ! Nous avons dessiné des Totoro sur le modèle de celui de Vekkat et ce moment a été très amusant mine de rien. Nous le referons si nous disposons d’assez de place aux prochaines conventions.

 

19h00. La journée est passée très vite. Nous avons discuté avec beaucoup de monde et partagé tout ce qu’on avait à dire. Nous avons même eu des petits messages dans notre livre d’or (je n’y aurais jamais cru !). C’est donc claqués et transpirants que nous avons remballé le stand et rejoint l’hôtel pour nous reposer jusqu’au lendemain. Notre bilan a été positif sur toute la ligne. Vivement le lendemain.

 

La convention – Jour 2 (Dimanche 21 septembre)

 

4h00. Je me réveille en plein milieu de la nuit parce que je crevais de chaud. Et là, surprise. J’essaye d’être discrète, tout ça, mais tout le monde est debout dans le silence et le noir ! Résultat, on ouvre grand les fenêtres et Vekkat décide même de dormir par terre. C’est ça d’être pressés de rejoindre MangaDax et de profiter à fond de cette deuxième journée ! Nous nous rendormons quatre heures.

 

9h30. Arrivés en forme dans le gymnase et à l’heure, nous concevons un nouveau plan de stand, où les cartes postales sont mieux positionnées, de même que les badges et les pixels art.

 

Une partie de la table a servi à exposer nos posters A3, parmi lesquels nous avons testé la vente d’un dessin sur papier photo HD. Ce dernier est parti en fin de journée, ce qui nous a convaincu d’en faire notre spécialité avec nos cartes postales. On vous en dira des nouvelles après la convention Animasia qui se déroulera les 4 et 5 octobre prochains !

 

Durant la journée, outre le déluge en milieu d’après-midi, nous avons encore eu chaud. Mais sachez que l’année prochaine, les exposants pourront avoir des prises de courant sur leur stand (et donc mettre des ventilateurs, ce que nous ferons bien évidemment) !

L’ambiance a été très bonne dimanche aussi, on entendait assez clairement la musique et ce qu’il se passait sur la scène au bout de notre allée.

Et quand ce fut l’heure pour les visiteurs de partir et à nous de plier bagage, nous avons rejoint les autres exposants sur la scène pour faire une ovation au président de MangaDax, Jérôme Hirel alias Katsura ! Grâce à lui, il existe encore une convention en France qui fait passer les amateurs avant les professionnels – et ce à moindre coût – tout en gardant un événement à taille humaine. Nous sommes en train de monter un partenariat entre nos deux associations pour garder contact et se soutenir.

 

Parmi les belles rencontres à retenir de MangaDax, il y a donc les bénévoles, les stands voisins et certains visiteurs avec lesquels nous avons de super échanges !

 

Voici les liens vers certaines de nos nouvelles connaissances, merci de visiter leurs pages. Bonne visite !

 

 ○ Tenshi-Go et Ness de la Mallette à dessin

 ○ Ducassou Laurent de Strati Photographie

 ○ Doc Projections

 ○ vyrossproject-Manga

 

Ainsi que Tek Terry, notre nouvel arrivant au sein de l’association ♥

 

Pour conclure.

 

MangaDax, nous répondons présents pour 2015 ! Réservez-nous une belle table, nous ramènerons de nouveaux artistes à vous faire découvrir… Nous avons apprécié l’accueil et l’ambiance, cette première expérience a été des plus formatrices, et aussi, un modèle pour les suivantes. Nous sommes là si vous avez besoin de nous pour quoi que ce soit (et qui puisse être exécuté à partir de chez nous, à Bordeaux). Merci et à l’année prochaine !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0