Geekopolis, une convention unique

Toujours en quête de nouvelles rencontres, ainsi que de festivals toujours plus intéressants pour l’association, la Team OS s’est rendue de nouveau à Paris. Même endroit que Paris Manga, à un hall près, nous avions longuement prié pour que l’expérience soit plus positive cette fois. Geekopolis (5ème édition) sur le thème des « Génies du Mal » s’est déroulée les 23 et 24 mai, ce qui nous a permis de nous reposer le lundi, jour férié salutaire. Voici le compte-rendu de cette aventure particulière, qui s’ajoute à notre tableau de chasse des conventions françaises – le but étant de sélectionner celles qui nous seront les plus riches en rencontres et permettront de faire vivre au mieux Orbesonge !

 

Nous sommes partis le vendredi soir, après avoir passé la journée à nous préparer, et sommes arrivés à 22h30 dans une chambre louée par un jeune homme fort sympathique, à deux pas du parc des expositions. Le voyage a donc été pour une fois réellement confortable, puisqu’à 4 il était facile de porter les bagages.

 

L’envers du décor

 

Nous ne vous cachons pas notre excitation à l’idée de participer à ce festival-ci, réputé pour ses animations, son organisation et son concept de « villages » communicants. Cela dit, nous savions aussi que le thème médiéval-fantastique imposé et notre univers risquaient de ne pas bien fonctionner ensemble. Nous nous étions dit aussi que l’on s’y rendrait avant tout pour profiter de la convention et de son cadre. Si cela marchait, champagne ! Sinon, nous n’y retournerions pas en tant qu’exposants.

 

Une fois devant l’entrée, tout était très bien indiqué. Nous avons même été accompagnés par un organisateur jusqu’à notre stand, ce qui est bien la première fois que cela nous est arrivé. Nous avions placé notre stand dans le quartier Avalon, qui concerne la fantasy, faute de pouvoir avoir un stand dans un quartier « multiverse ». Cela nous a permis de prendre le train car nos stocks de produits confectionnés par l’association ont été considérablement réduits. Cependant, notre « angle » n’était pas comme nous l’avions imaginé : nous avons eu un stand exactement comme à Japan Tours, c’est-à-dire un box fermé sur trois côtés. Celui-ci donnait sur une petite placette, qui malheureusement, était assez excentrée. Derrière le stand se trouvaient pourtant une scène avec une taverne en face. L’endroit a vite été animé durant tout le week-end : spectacles, chants, danse, cracheurs de feu, une vraie reconstitution d’une fête médiévale.

 

Les visiteurs premiums et les préventes ont pu entrer dans le festival, qui a démarré très doucement pour notre association. Comme nous étions 4, nous nous sommes beaucoup relayés pendant le week-end pour nous balader dans Geekopolis. Même si les plans des quartiers étaient relativement étranges, nous avons beaucoup apprécié l’ordre et l’ambiance qui se dégageaient : les parois étaient unies (noires), il y avait beaucoup d’animations, de beaux cosplays, de beaux stands et de belles décorations, le tout dans un environnement feutré.

 

S’occuper autrement, c’est possible !

 

À tour de rôle, nous avons participé à des ateliers ou des conférences d’une heure, sur des sujets d’importance pour Orbesonge. Ce jour-là, j’ai par exemple participé à un atelier très intéressant sur la BD, dispensé par Mathieu Masmondet, un scénariste de séries télévisées ayant notamment travaillé chez France 3 et TF1. Avec Arcaël, nous avons ensuite participé à une conférence à comité restreint de Fabien Fournier et Anne-Laure Jarnet (créateurs de NOOB) sur le thème du transmédia, sujet de haute importance pour l’association et les mille projets que nous souhaitons réaliser peu à peu. Je ne détaillerai pas tout ce que nous avons appris pendant ces interventions, mais sachez que les conseils donnés ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. Notre vision d’Orbesonge s’est élargie vers de nouveaux horizons bien plus sûrs, nous ne remercierons jamais assez les intervenants que nous avons rencontrés pour leur présence et leurs explications sincères. C’était le gros + de notre week-end à Geekopolis…

 

Le fait d’avoir été occupé pendant une heure ou deux chacun a vraiment été relaxant par rapport aux autres salons. Et cela même selon la situation assez peu heureuse dans laquelle nous étions à Geekopolis. En effet, côté stand, nous avons vite déchanté. Notre placement n’a pas été un cadeau pour nous, surtout samedi. En-dehors de ça, le prix d’entrée à Geekopolis étant élevé, nous pensons que cela a pu jouer sur le peu de ventes que nous avons effectuées.

 

Grâce à Geekopolis, nous avons pu voir/revoir certains de nos adhérents, Czakow et Asthenot (l’un des derniers arrivants au sein de notre Team, rencontré pour la première fois à cette occasion !).

 

C’est toujours un réel bonheur de se réunir, même si nous sommes en contact quasi permanent avec Internet, la présence physique peut vite nous manquer. Asthenot avait son propre stand, tandis que Czakow participait à des dédicaces en tant qu’illustrateur des couvertures. Entre temps, le délire était au rendez-vous entre nous devant le stand !

 

Bilan

 

Nous avons cette fois encore, rentabilisé de justesse, ce qui augure quelques difficultés pour faire imprimer le Livre 1 d’Orbesonge, ainsi que pour préparer la Japan Expo. La Team devra donc se serrer la ceinture encore une fois pour pouvoir réaliser ses rêves, en espérant que ceux-ci trouveront grâce à vos yeux. Nous comptons sur vous pour inaugurer notre e-boutique, qui ouvrira ses portes le 10 juin sur ce site. Cela nous permettra d’alléger nos dépenses pour pouvoir continuer d’aller de convention en convention vous retrouver, et faire connaître notre univers et nos artistes.

 

Ce serait mentir de dire que nous n’avons pas pris goût aux expos juste par plaisir de bavarder tous ensemble. La présentation des nombreuses tranches de rêves créées par nos onironautes et nous-même, c’est cela qui nous importe le plus ! Vous revoir et partager aussi nos tranches de vies est d’autant plus motivant. Nous remercions donc infiniment toutes les personnes qui nous soutiennent, qui se souviennent de nous, qui nous rejoignent et/ou participent à leur niveau à notre doux songe collectif. Merci à ceux qui sont passées nous voir : Tsukiiyo, Amarna, Morgane, Ness, Sorina, Deviljunter, Babeth de Kultur Rock, la team Avaliëa, Radio Loading – Campus 3 pour notre première interview de l’asso (que j’ai bien ratée donc ne vous moquez pas) et Kyari (par téléphone !) l’une de nos toutes premières fans. J’espère n’avoir oublié personne, sinon, exprimez-vous en commentaires !

 

Merci à tous ceux dont nous ne connaissons pas encore les prénoms/surnoms, revenez nous voir pour nous les révéler !

 

A bientôt, pour la Japan Expo de Paris !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0